serge

Quel avenir pour atHome.lu sans son investisseur australien ?

L’année 2016 a été clôturée par une annonce de taille dans le domaine de l’immobilier au Luxembourg : atHomeGroup perd son actionnaire principal et sera désormais financé grâce à un fond d’investissement.

En effet, un communiqué de presse officiel du Groupe REA, principal actionnaire d’atHomeGroup, annonçait la revente de ses actions aux dirigeants du portail immobilier n°1 au Grand-Duché et à casa.it, le portail n°2 en Italie qui faisait également partie de l’investissement de REA.

A priori, REA Group souhaite se recentrer sur le marché immobilier d’Asie. Et atHomeGroup et casa.it ont saisi l’opportunité de ce détachement pour reprendre le leadership sur le management de ces deux portails européens.

Mais bien-sûr, racheter deux gros acteurs tels qu’atHome et casa.it n’est pas chose anodine. D’après le communiqué de presse, la transaction s’élève à 132,6 millions d’euros pour un bénéfice final estimé à 115,2 millions d’euros. L’investisseur britannique Oakley Capital Investments a été choisi pour soutenir financièrement ce Management Buy Out (ou MBO, qui signifie un rachat par endettement d’une entreprise réalisé par ses dirigeants).

Si la direction d’atHomeGroup se veut rassurante, cette situation peut tout de même soulever plusieurs questions : 

  • Pourquoi un grand groupe tel que l’australien REA souhaiterait se séparer de deux portails européens, principaux acteurs dans leurs pays respectifs ? Même si l’Asie reste sa priorité, il n’aurait certainement pas lâché deux entreprises aux activités pérennes et lucratives.
  • Que doit-on attendre désormais des services d’atHome ? Si les dirigeants deviennent plus libres de leurs mouvements, il n’en reste pas moins que l’investissement exorbitant effectué par le nouvel investisseur risque d’influencer les prix du portail immobilier.

Ces questions resteront probablement ouvertes encore plusieurs mois et trouveront des réponses selon les évolutions que l’on pourra constater dans le management et les activités d’atHomeGroup.

La réalité virtuelle dans l’immobilier s’implante au Luxembourg !

On vous en parlait dans notre dernier article, la réalité virtuelle va devenir un réel atout pour votre agence immobilière pour l’avenir. Et pour preuve, le promoteur LBH Immo au Luxembourg s’est déjà équipé et crée ainsi un certain engouement parmi les acheteurs potentiels !

La réalité virtuelle, quésako ?

Visiter un logement comme si on y était … alors que la résidence n’est pas encore construite. Voilà le pari complètement fou que réussit à produire la réalité virtuelle. A l’aide d’un logiciel qui permet de modéliser un plan, et à l’aide d’un casque qui permet de s’y projeter, vous pouvez faire visiter un appartement depuis votre agence immobilière.

Se projeter pour mieux acheter

On ne se le cachera pas, les prix de l’immobilier au Luxembourg peuvent en freiner plus d’un. Et quand il s’agit de programmes neufs qui doivent se vendre alors même que la construction n’a pas débutée, ça peut poser des problèmes supplémentaires.

Grâce à la réalité virtuelle, vous avez la possibilité de faire visiter avant tout ça, mais vous pouvez en plus modéliser les plans 3D et y inclure la décoration et les meubles pour que vos acheteurs potentiels se projettent encore mieux dans ce futur logement. Une nouvelle manière de créer un coup-de-coeur et de vendre plus vite !

Un atout indéniable pour vos ventes

Si vous avez compris le principe, vous avez aussi certainement déjà imaginé le retour que pourrait vous apporter un tel système. Aujourd’hui, la réalité virtuelle est une réalité, mais onéreuse. A vous de mesurer son impact potentiel, selon le volume de ventes et de programmes neufs que vous gérez chaque mois.

Dans tous les cas, on peut parier sans trop se tromper que ce mode de projection deviendra rapidement un must-have pour les agences immobilières partout dans le monde. Alors passez à la vitesse supérieure et étudiez la question pour devancer vos concurrents et vous démarquez auprès des acheteurs !

Les outils et solutions d’avenir dans l’immobilier

En tant qu’agent immobilier, vous utilisez certainement des solutions modernes comme les portails immobiliers en ligne, et des solutions plus old school comme la rubrique immobilière version papier du journal national. Mais comment vont évoluer les choses ? Comment vous adapter pour mieux vendre ?

Optimiser la première impression

Les internautes d’aujourd’hui sont pressés. Rares sont ceux qui prennent le temps de lire un article en entier, et il n’est pas rare qu’un prospect pour un bien immobilier pose des questions sur ce que vous avez justement pris le temps de rédiger dans la description d’une annonce.

Pour faciliter la compréhension d’une annonce immobilière sans négliger la qualité, sélectionnez les meilleures photos mais surtout, essayez d’ajouter également un plan du logement. Une personne pourra beaucoup mieux se projeter sur un plan que sur quelques photos avec une description qui explique ce qu’il y a au rez-de-chaussée, à l’étage 1, l’étage 2, à coté de quoi, dans quel couloir, etc.

Le coup de coeur avant le déplacement

Tout le monde est pressé et un internaute qui lit 20 annonces immobilières par jour passe déjà suffisamment de temps sans, en plus, en perdre pour une visite peu fructueuse. Et vous, agent immobilier, vous n’avez certainement pas non plus de temps à perdre avec des visiteurs à peine convaincus mais qui viennent « juste pour voir ».

Pour faire gagner du temps à tout le monde, il faudra investir un peu mais le coût en vaudra la chandelle. Pour ça, les visites virtuelles sont un outil redoutable. Un internaute pourra se déplacer dans un logement, pièce par pièce, avec une vue à 360° et visiter virtuellement le bien. Comme ça, pas de mauvaises surprises au moment de la visite alors que les photos donnaient tout à fait un autre genre. Le travail sera presque déjà fait, et vous n’aurez plus qu’à convaincre par vos qualités et services.

Si ce produit fait partie de l’avenir du secteur immobilier, toutes les agences ne l’utilisent pas encore au Luxembourg. Contactez les portails immobiliers qui proposent les visites virtuelles, demandez les tarifs et comparez ! Vous équiper avant la majorité vous donnera un certain avantage.

La projection dans un logement neuf

Si vous vendez des programmes neufs, vous connaissez certainement le problème de certaines personnes à se projeter dans cet appartement complètement vide, voire encore brut de construction.

Et même pire, vendre un projet qui n’est même pas encore sorti de terre peut s’avérer houleux pour les personnes qui n’ont pas la capacité à s’imaginer et se projeter sur un plan.

Pour les aider à s’immerger, et pour vous aider à vendre, la réalité virtuelle est la nouvelle tendance. A l’aide d’un casque, plongez vos prospects dans un monde virtuel où ils pourront découvrir cet appartement ou cette maison comme s’ils y étaient. Un véritable atout de vente pour votre agence immobilière, qui pourra convaincre et vendre plus facilement des projets de promotion et programmes neufs.

A noter toutefois que cette solution reste onéreuse pour l’instant. D’ici 1 ou 2 ans, elle devrait se développer et donc baisser en coût. Mais si votre agence propose très régulièrement ce genre de projets, vous avez tout intérêt à déjà vous équiper et ainsi proposer un service innovant au Luxembourg !

Les outils et services immobiliers évoluent rapidement. Il faut rester attentif, et ne pas oublier que le bouche-à-oreille qui fonctionne aujourd’hui peut s’arrêter du jour au lendemain. Vous ne devez donc jamais lésiner sur les moyens à mettre en oeuvre pour attirer de nouveaux clients et vous démarquer de vos concurrents. Restez à la page et testez ces nouveautés qui sont l’avenir de votre métier !

Point sur les portails immobiliers du Luxembourg

Les dernières statistiques du CIM sont sorties pour les sites web du Luxembourg. Quels sont les chiffres pour les portails immobiliers ? Voici un point complet sur l’année 2016 pour vous aider à choisir vos portails pour 2017.

Le nombre de visiteurs uniques

Le nombre de visiteurs uniques est un premier indicateur à prendre en compte. Il permet d’évaluer la notoriété d’un portail. Au plus les visiteurs différents sont nombreux, au plus le portail a de l’importance. Par contre, notez qu’il faut quand même allier quantité et qualité pour évaluer réellement l’importance d’un portail, nous y reviendrons un peu plus loin.

cim-portails-immobiliers-luxembourg-nombres-visiteurs-uniques

atHome est le premier portail immobilier au Luxembourg, tant en réputation qu’en usage. Et on le voit nettement sur ce graphique avec la courbe de ce portail qui chapeaute largement les autres.

IMMOTOP.LU est le deuxième acteur immobilier au Luxembourg, suivi de Wortimmo et de Habiter.lu.

On remarque que sur l’année 2016, les courbes de visiteurs de atHome, IMMOTOP.LU et Habiter sont plutôt semblables. Alors que la courbe de Wortimmo est particulièrement étrange, avec des pics de trafic en mai et en octobre qu’on ne voit pas sur les autres portails.

Le temps moyen de visites

Le temps moyen passé par visite est un indicateur de performance car dans l’immobilier d’autant plus, la recherche d’un bien ne se fait pas en 2 minutes. Les internautes prennent le temps de lire les descriptions, de regarder les photos, de comparer les biens et de contacter les agences. Au plus le temps par visite est important, au plus le portail immobilier fait preuves de qualité dans le contenu offert aux internautes.

cim-portails-immobiliers-luxembourg-nombres-temps-moyen-par-visite

On retrouve ici atHome leader, suivi de près par IMMOTOP.LU à environ 1 minute de moins.

Par contre, alors que Wortimmo enregistrait plus de visiteurs qu’Habiter, c’est pourtant Habiter.lu qui enregistre un temps par visite plus important.

Aussi, on remarque qu’en mai et en octobre, là où Wortimmo enregistrait des pics de trafic, le temps moyen par visite a largement chuté. Le portail frôle les 3 minutes en mai, et passe même de 3’30 en septembre à 2’34 en octobre. Une perte sèche d’une minute, un écart très important pour un site web.

Le nombre de pages vues

Le nombre de pages vues est un indicateur de performance du même genre que le temps moyen par visite. Pour un portail immobilier, le nombre de pages vues par visite doit refléter le choix disponible sur le site. En effet, il est rare qu’un visiteur trouve la perle rare sur la première annonce qu’il voit, et au plus il affinera sa recherche et visitera de fiches, au plus le nombre de pages vues sera important et prouvera une qualité d’informations.

cim-portails-immobiliers-luxembourg-nombres-nombre-moyen-pages-vues

On retrouve à nouveau atHome premier, suivi de IMMOTOP.LU très proche. Et encore une fois, Habiter.lu se positionne mieux que Wortimmo.

On notera toutefois que le comptage des pages vues diffère entre les 4 portails. atHome et Wortimmo proposent 10 résultats lorsqu’un internaute réalise une recherche. Habiter en présente 12 alors qu’IMMOTOP.LU en propose 15. Ceci signifie que pour afficher 30 résultats, il faudra visiter 2 pages sur IMMOTOP.LU contre 3 sur atHome et Wortimmo, ce qui augmente leurs statistiques.

Pourtant sur Wortimmo, en plus d’être le 4ème portail en terme de pages vues, on constate encore une fois une baisse radicale de qualité aux mois de mai et octobre alors que les visiteurs uniques étaient largement boostés à ces périodes.

Quantité VS Qualité

D’après ces observations, atHome reste le portail immobilier leader au Luxembourg, suivi de près par IMMOTOP.LU en qualité de trafic. Car effectivement, le nombre de visiteurs est moins fort sur IMMOTOP.LU, mais les indicateurs de performance sont presque aussi bons que ceux d’atHome.

Dans la même logique, Wortimmo propose plus de visiteurs mais Habiter plus de qualité d’après les deux indicateurs de performance. Et on peut réellement mettre en doute la qualité du trafic de Wortimmo car lorsque le portail booste son trafic, la qualité en pâtit directement.

En tant qu’agent immobilier, vous devez être présent sur les portails immobiliers pour vous donner toutes les chances de vendre/louer, et de prouver à vos prospects que vous utilisez les moyens minimums de communication. Mais utiliser les 4 portails du Luxembourg serait contre-productif, et coûterait certainement trop cher. Vous devez choisir vos supports de communication en prenant en compte la quantité et la qualité de trafic.

D’après les statistiques du CIM sur toute l’année 2016, atHome et IMMOTOP.LU sont les leaders au Grand-Duché, tant en visites qu’en qualité. Concentrez-vous sur ces deux portails, étudiez leurs offres tarifaires et leurs services respectifs, et si vous ne pouvez pas vous permettre d’annoncer sur les deux portails, choisissez le meilleur qualité/prix !

 

 

5 compétences clés pour un agent immobilier

Les agences immobilières au Luxembourg sont nombreuses. Il y a les grandes et les petites, les spécialisées et les générales … Et parmi elles, des agents de tous types, avec leurs techniques, leurs habitudes, leurs discours. Mais quelles sont les compétences que chaque agent immobilier devrait avoir ?

10/10 pour la relation client

Evidemment, si vous êtes agent immobilier vous devez aimer être entouré et discuter, échanger avec d’autres personnes. Vous devez aussi aimer être à l’écoute, et comprendre les besoins de vos clients et prospects.

Ce merveilleux package du parfait relationnel vous aidera à convaincre votre clientèle et à développer vos ventes. Car ces (futurs) clients attendent de vous une présentation et un discours parfaits pour vous accorder leur confiance. L’un de vos concurrents est au bout de la rue, alors ne les perdez pas, soignez votre relationnel !

Un suivi client optimal

Dans l’immobilier, il ne s’agit pas seulement de répondre à une demande puis de dire « merci, au revoir ». On attend de vous un suivi, que ce soit au moment de la location ou de l’achat/vente mais également dans le cas où la même personne revient vous voir. Car un locataire ne reste pas forcément locataire toute sa vie, et encore moins dans le même logement.

Utiliser un logiciel de gestion client est indispensable, car évidemment vous ne pouvez pas vous souvenir de tout et de tout le monde. Avoir un CRM qui enregistre vos clients vous permettra d’évaluer plus rapidement leurs besoins, de répondre plus efficacement à leurs demandes nouvelles et leurs évolutions de vie. Et de votre côté, vous pourriez vous souvenir d’eux à la lecture de leur fiche, ce qui fait toujours plaisir du point de vue client !

Savoir répondre aux questions juridiques

Un agent immobilier digne de ce nom doit tenir à jour ses connaissances juridiques dans le domaine de l’immobilier. Un client ou prospect qui vous posera une question sans que vous sachiez y répondre risque de ne pas réagir très bien, pensant que vous n’êtes finalement pas le spécialiste que vous prétendez.

Il est très important de savoir répondre à la majorité des questions juridiques qui peuvent vous être posées. Votre expertise n’en sera que gratifiée.

10/10 sur la disponibilité

Ici, il y a du grain à moudre. Il y a les agences immobilières qui ferment leurs portes à 16h pétante mais ouvrent le samedi, et les agents immobiliers qui finissent à 19h toute la semaine pour pouvoir accueillir encore des visites après le travail des salariés luxembourgeois mais qui ferment le week-end.

Pour clôturer le débat, un agent immobilier qui souhaite être optimal dans son travail doit être disponible 7j/7. Si les visites doivent être généralement prévues à l’avance avec le propriétaire, il faut tout de même être réactif si un prospect demande à visiter un bien un week-end (car venant de loin par exemple, il compte en réaliser plusieurs sur 2 jours). Si vous ne faites pas de visites le samedi, ou même le dimanche, vous pourriez perdre des prospects !

Au-delà des visites, être disponible par des messageries instantanées devient indispensable. Les internautes font des recherches jusque tard le soir, et le week-end. Que ce soit en journée, la semaine ou en soirée, répondre rapidement à une question concernant un bien que vous vendez pourra déclencher une vente, car on vous trouvera réactif, disponible et à l’écoute.

On parle ici de l’idéal, à chacun de s’adapter bien évidemment.

Etre présent sur internet

Les jeunes y sont, mais les moins jeunes également. Même les personnes de 55 ans utilisent Internet aujourd’hui. Si vous voulez qu’on vous trouve et qu’on vous accorde de l’intérêt, vous devez absolument être présent sur les outils que vos prospects et clients utilisent tous les jours : Google, Facebook, Youtube …

Aujourd’hui, il devient très compliqué de ne pas être présent (ou peu) sur Internet. Et si vous n’en sentez pas l’utilité, dites-vous que le bouche-à-oreille qui fonctionne pour vous aujourd’hui peut commencer à s’éteindre demain.

S’il s’agit d’une question d’aisance sur ces outils que vous ne connaissez pas, déléguez cette tâche. Des portails immobiliers comme IMMOTOP.LU ou atHome sont des prestataires idéaux pour ce genre d’accompagnement. Contactez-les afin d’avoir le détail de leurs offres pour la présence en ligne, comparez leurs tarifs et choisissez le meilleur rapport qualité/prix !

Voilà, vous avez maintenant les clés, ou au moins des pistes pour, peut-être, améliorer votre profil et vos services. Dans tous les cas, on retiendra avant toute chose l’humanité du métier et la relation client, indispensables pour réussir.

Adapter son offre immobilière aux acheteurs de 50 ans et plus

Dans nos derniers articles, nous faisions le focus sur la Génération Y, les jeunes nés entre 1980 et 1995, et la Génération X, les adultes nés entre 1960 et 1980. Aujourd’hui, focus sur les baby-boomers !

Ils ont 50 ans et plus …

Ils sont nés après la Seconde Guerre mondiale et représentent une part non négligeable des acheteurs dans l’immobilier.

Ils recherchent généralement des logements pas trop grands car n’ayant plus d’enfants à loger, et pratiques pour préparer leur pension et couler leurs vieux jours sans se soucier d’escaliers ou d’obstacles en tous genres.

Cette cible est proche des autres, elle a besoin d’interactions en face à face et pas uniquement web comme les générations suivantes. Elle vous accordera sa confiance pour gérer son projet immobilier, et attendra de vous une confiance réciproque.

Comment les séduire ?

Avec une communication sur internet et en dehors. Certes, ils sont beaucoup moins accros à Internet que les jeunes, mais ils l’utilisent aussi. On l’avait déjà dit mais on le répète : ne lésinez pas sur votre présence en ligne ! Aussi, il est fort probable que des annonces immobilières dans les journaux locaux passent entre leurs mains. Pensez aux supports plus traditionnels, que les jeunes négligent un peu aujourd’hui mais qui vous permettront de toucher une cible plus âgée. C’est justement le moyen idéal pour adapter le choix des annonces selon la cible à toucher !

Avec des informations, des documents, des analyses de marché et études en tous genres venant de sources fiables. Mettez ceci à disposition sur votre site web, site que vous devrez rendre visible sur les moteurs de recherche car ce sera le canal principal de recherche de cette cible. Il faut qu’ils vous y trouvent !

Devenez leur référence. S’ils vous considèrent comme un élément fiable et de confiance, ils reviendront vers vous sans problème pour d’autres projets futurs (enfants, petits-enfants, …) et ne manqueront pas de parler de vous autour d’eux.

Comme pour les autres générations, les photos et vidéos des annonces immobilières doivent être impeccables. Qu’on soit âgé ou pas, on aime ouvrir un joli paquet cadeau. Dans l’immobilier c’est pareil, de belles photos déclencheront un contact ou une visite.

Enfin, un suivi personnalisé et régulier sera apprécié. Cette cible souhaitera échanger avec quelqu’un en face-à-face et pas uniquement par Internet ou téléphone. Proposez-lui de vous rencontrer le plus rapidement possible après le premier contact à distance établi. Ensuite, n’hésitez pas à effectuer un suivi hebdomadaire pour montrer que vous êtes là pour eux et qu’ils peuvent compter sur vous.

Contrairement aux générations plus jeunes qui sont plus difficiles et plus volatiles, la génération des baby-boomers comptera sur le côté humain de la relation commerciale. Si vous écoutez et comprenez son projet, et que vous prouvez votre expertise, ils vous suivront jusqu’au bout. A vous de montrer que vous êtes la personne idéale pour eux, et établissez un vrai climat de confiance mutuelle.

Agents immobiliers, protégez vous sur internet (phishing)

Sur internet, le vol d’identité et d’informations ainsi que le piratage de comptes personnels est très courant. En tant qu’agent immobilier, vous disposez certainement de plusieurs comptes : sur le site web de votre agence et sur les différents portails immobiliers existants. Ils regorgent d’informations sensibles, sur vous mais aussi sur vos clients et prospects. Alors, comment vous protéger ?

Méfiez-vous des liens dans les emails

Un moyen très apprécié des pirates du web pour récupérer vos informations est de vous inviter à vous connecter à un site que vous avez l’habitude d’utiliser. Ils créent un emailing de toute pièce, aux couleurs du site connu, avec son logo et d’autres informations qui vous donnent l’impression de l’authenticité du destinataire, et vous demandent de vous connecter à votre compte pour X raisons.

Sauf qu’au lieu de mener vers le site en question, vous serez dirigé vers un site factice très ressemblant sur lequel vous allez compléter login et mot de passe. Dès lors c’est sûr, les malfaiteurs disposent de vos accès.

Soyez vigilants ! Lorsque vous recevez un email qui vous invite à vous connecter à un espace client personnel, quel qu’il soit, prenez bonne note mais ne cliquez pas sur l’email. Passez par le nom du site directement, par Google ou par un favori enregistré dans votre navigateur pour vous y rendre. Vous serez sûr de ne pas craindre un phishing (usurpation d’identité), et si l’email était véridique, vous retrouverez son contenu sur votre espace client une fois enregistré.

Quoi faire en cas de menace ?

Vous avez cliqué sur le lien d’un email, entré vos accès et rien ne se passe ? Ou alors vous atterrissez sur une page qui ne ressemble pas à votre espace client normal ? Vous vous êtes fait avoir.

Lorsqu’on devient victime de ce genre de pratique, il faut réagir très vite en se rendant immédiatement sur le vrai site en question (par un favori ou en cherchant sur Google), s’identifier à son compte personnel et changer son mot de passe. Vous vous mettrez à l’abri de toutes tentatives de connexion avec vos données. En même temps, profitez-en pour optimiser la sécurité du mot de passe en choisissant une combinaison de caractères, chiffres et ponctuations qui rendront difficile un décryptage éventuel.

Quels sont les risques pour vous et pour les autres ?

Si un pirate du web dispose de vos accès pour se connecter à un portail immobilier sur lequel vous êtes enregistré, tel que atHome ou IMMOTOP.LU par exemples, les dégâts peuvent être importants étant donné les milliers de visiteurs journaliers sur ces sites.

Imaginez que vous ne le remarquiez pas et que le pirate accède à votre compte pour changer votre numéro de téléphone et votre email ? Combien de jour faudra-t-il avant que vous réalisiez qu’il y a un problème ?
Et si l’arnaqueur modifie les prix de vos annonces pour appâter les internautes ?
Tous les contacts reçus pour vos annonces, qu’elles soient authentiques ou frauduleuses, seront redirigés vers ces malfaiteurs qui vont tenter d’amadouer ces personnes et leur soutirer de l’argent. Loin de vous faire de la publicité, les victimes pourront en vouloir à votre agence immobilière.

Alors, soyez attentif. En premier lieu, assurez-vous que les sites sur lesquels vous vous inscrivez sont dignes de confiance. Les attaques peuvent être multiples mais si le service de sécurité du site est efficace, les risques seront limités pour les internautes comme pour les agences.
 Ensuite, à vous d’être vigilant par rapport à vos données personnelles. Si vous avez un doute, à un moment ou un autre, quant à la transmission éventuelle de vos accès, changez immédiatement votre mot de passe sur le site relatif.

L’importance des options sur les portails immobiliers

En tant qu’agent immobilier, vous êtes probablement inscrits sur un ou plusieurs sites qui vous permettent de diffuser vos annonces à une plus grande échelle. En général, la gestion sur ces portails est très simple et permet de gagner du temps. Mais à vouloir aller trop vite, on oublie parfois d’y mettre les détails qui font vendre !

Les critères basiques à ne pas négliger

Bien sûr, la première chose à faire est de choisir le type de transaction (location ou vente), et le type du bien (maison, appartement, garage, terrain, bureau, local commercial, etc).

Sélectionnez aussi le bon pays, car un bien localisé à Audun-le-tiche est certes très proche du Luxembourg mais vous ne pouvez pour autant pas le déclarer comme étant à Esch-sur-Alzette. Les modes de vie, les moyens financiers et aides de l’Etat sont très différents d’un pays à l’autre, alors pour ne pas perdre l’internaute qui lit votre annonce, ne l’induisait pas en erreur.

Rédigez un descriptif unique pour chacun de vos biens, avec les mots entiers et pas abrégés (« chambre » et « salle de bain » plutôt que « ch » et « sdb »). Au Luxembourg plus qu’ailleurs, vous pouvez tomber sur un acheteur qui n’est pas bilingue et qui aura peut-être du mal à déchiffrer toutes ces abréviations. Pour ne pas le perdre, prenez le temps de bien écrire.
Un descriptif complet et agréable à lire sera forcément un atout pour votre annonce. Au contraire, éviter les contenus rédigés entièrement en lettres majuscules, très inconfortables à lire à l’écran et qui donnent la sensation d’agressivité.

On mettra aussi un point d’honneur à compléter le nombre de chambre(s), la surface habitable et le prix.

Utilisez les options et démarquez-vous !

Si ces premiers critères sont essentiels, vous ne devez pas vous arrêter là. C’est bien simple : au plus vous allez compléter et détailler vos options, au plus vous allez être visible !

Les grands portails immobiliers comme atHome et IMMOTOP.LU présentent plus de 20.000 biens immobiliers. Cela leur apporte une très bonne notoriété et une forte visibilité dont ils vous font profiter. Mais comment faire sortir votre annonce du lot si vous remplissez simplement et uniquement les mêmes critères basiques que vos confrères agents immobiliers ?

Démarquez-vous en optimisant la liste des options pour chacun des biens que vous avez à gérer. Cela prend du temps ? Peut-être un peu plus MAIS pensez que les internautes vont réaliser des filtres pour trouver le bien de leur rêve. S’ils font comme vous, en cherchant par type de bien, par prix, surface et nombre de chambres, ils tomberont finalement sur des centaines d’annonces et ils ajouteront alors des options pour affiner leur recherche. Et c’est ICI que tout se joue pour vous.

Les options à compléter pour vendre

Monsieur recherche un bien avec garage ? Madame souhaite une cuisine ouverte pour la convivialité ? Les enfants voudraient un jardin pour leur balançoire ?
Y a-t-il une terrasse qui donne sur le jardin ? Un balcon à l’appartement ? Des pièces pratiques comme une cave, une buanderie ou un débarras ?
Les animaux sont-ils acceptés ? L’immeuble propose-t-il un accès handicapé ?

Répondre à ces questions peut générer une vente ! Si vous êtes des centaines à vous positionner sur les mêmes critères, vous noyez le poisson. Mais si vous vous mettez à la place de l’internaute et que vous cochez ces options supplémentaires, vous allez apparaître dans des sélections précises de recherches mais aussi dans les alertes emails des utilisateurs ! Si quelqu’un s’est inscrit à une alerte pour une maison à Frisange, avec cuisine ouverte, chauffage au sol, terrasse, jardin et piscine, mais aussi avec un sauna, une alarme et un système de vidéosurveillance, votre annonce sera peut-être celle qui arrivera dans sa boîte mails et qui correspondra parfaitement à tous ces critères !

Pour mieux vendre, et plus vite, prenez le temps d’optimiser chaque annonce. Mettez-vous à la place des internautes et sélectionnez tous les atouts de votre bien immobilier. Donnez-vous toutes les chances de paraître dans les filtres les plus précis, réalisés par des internautes toujours plus exigeants en termes de confort et commodités.

Adapter son offre immobilière aux acheteurs de 35-45 ans


La semaine dernière, nous faisions le point sur les profils de la Génération Y, les jeunes de 25 à 35 ans nés entre 1980 et 1995. Cette semaine, focus sur la Génération X.

Génération X, la majorité des acheteurs

Ils sont nés dans les années 60 jusqu’à 1980, et ont donc entre 35 et 45/50 ans. Ils ont généralement plus de revenus que la génération Y et donc des projets immobiliers de plus grande envergure. Cette génération est constituée le plus souvent de familles avec de grands enfants, en quête de plus d’espace.

La génération X est moins connectée que la suivante, mais a tout de même une bonne maîtrise des nouvelles technologies. Elle a besoin de contrôler sa recherche immobilière. Et son plus haut niveau d’éducation lui inspire pragmatisme et critique face aux informations reçues.

Comment la séduire ?

Avec une bonne présence sur le web. La Génération Y accroche principalement par là, mais la Génération X l’utilise pour évaluer vos compétences. Elle va chercher à s’informer de manière exhaustive sur votre agence immobilière et sur les biens que vous avez à vendre ou à louer. Apporter des témoignages clients rassurera cette cible et l’aidera à la convaincre. Et en plus, notez que la présence sur Facebook reste inévitable.

Les photos immobilières de qualité professionnelle sont également absolument nécessaires. Elles représentent le premier critère d’accroche et de sélection.

Pour convaincre la Génération X, vous aurez besoin de chiffres, statistiques et sources fiables. Apportez des précisions et répondez à leurs questions avec des arguments concrets, comme par exemples des évaluations de biens immobiliers proches de leurs critères, des données chiffrées de l’Observatoire de l’Habitat, etc.

Si les messageries instantanées vous donnent un avantage chez les jeunes, les emails suffiront généralement pour la Génération X. Gardez le contact avec eux par emails, envoyez leur les nouveaux biens qui répondent à leurs critères, et seulement à leurs critères. Enfin, proposer un service d’alertes emails peut également s’avérer efficace.

Pour terminer, ne perdez pas de vue que cette Génération est critique et pragmatique. Elle attendra de vous que vous connaissiez parfaitement votre métier et votre marché. Aussi, au plus vous pourrez lui donner des informations sur le quartier d’un bien immobilier qui l’intéresse, au mieux vous pourrez la convaincre. Gagnez sa confiance en vous plaçant comme un expert de l’immobilier et l’expert du quartier qu’il leur faut pour acheter sans réserve cette maison ou cet appartement.

Contrairement à la Génération des jeunes qui demande plus de contacts en temps réel, de soutien et de conseils, la Génération X attend de vous d’être expert du métier. Le contact sera important, mais seulement si vous avez quelque chose proche de leurs critères à leur proposer. Faites valoir vos compétences et votre connaissance du marché, prouvez-leur que vous êtes la personne la mieux placée pour les accompagner dans leur recherche immobilière.

Site web qui s’adapte aux mobiles : un impératif pour vendre !

A l’heure où les internautes sont toujours plus nombreux et que les appareils mobiles connectés sont accessibles à tous les budgets, la question de la compatibilité des sites internet à tous les écrans doit devenir une priorité absolue pour tous les professionnels. Pourquoi, comment ?

Quelques chiffres clés

En décembre 2014, une étude de TNS Ilres montrait qu’un internaute luxembourgeois de 16 à 65 ans possédait en moyenne 5,2 appareils connectés à internet contre 3,6 ailleurs dans le monde. Ce taux était même doublé pour les tablettes, avec 57% des internautes luxembourgeois en possédant contre 26% au global.

A la mi-juin 2015, le monde comptait près de 7,3 milliards de personnes, et plus de 3,2 milliards d’internautes, ce qui représente environ 45% de la population mondiale.

Et en octobre 2015, Google, le géant de la recherche sur Internet, annonçait que le nombre de requêtes via les mobiles a dépassé le nombre de requêtes via les ordinateurs de bureau.

En cette fin 2016, ces chiffres ont encore grandi. Il devient donc primordial pour tous les professionnels, y compris les agents immobiliers, de proposer un site web à leurs prospects et clients, mais aussi et surtout un site web compatible mobiles.

Site web mobile, explications

Vous pourrez entendre parler de « site web mobile », « site compatible mobile », « site adaptatif » ou « site en responsive design ». Il s’agit d’un site qui s’adapte à toutes les tailles d’écrans. L’internaute n’a plus besoin de zoomer pour lire le contenu, ni de faire défiler la page de droite à gauche. Tout le contenu classique du site se modélise pour faciliter la lecture sur un smartphone ou une tablette.

De même, un site mobile doit faciliter l’accès aux liens et autres contenus. Autrement dit, il doit être aisé de « cliquer » (d’appuyer avec le doigt) sur un lien ou une zone de texte, sans que la surface du doigt n’ouvre un lien trop proche et non souhaité.

Mais attention tout de même, ces termes différents évoquent aussi une réalisation distincte :

* les sites compatibles mobiles ou adaptatifs offrent plus de clarté et facilitent la navigation. Ils sont étudiés en amont pour créer une version allégée du site. Mais du coup, ils doivent être complètement repensés et recréer de zéro.
* les sites en responsive design, par contre, gardent la structure complète du site web tel qu’il apparaît sur les ordinateurs de bureau, mais ils s’adaptent à tous les écrans. Une fois que vous avez lancé votre site en responsive, vous n’aurez plus à vous soucier de la technologie utilisée. Tout le contenu que vous ajouterez sera immédiatement compatible aux petits écrans (sauf bien sûr si vous devez créer une nouvelle rubrique ou un outil quelconque. Dans ce cas, c’est au webmaster de s’assurer qu’il s’adaptera bien en responsive).

Les sites en responsive design sont les plus recommandés. Ils sont l’avenir du site mobile.

L’intérêt réel ?

Accrocher les visiteurs de votre site ! C’est la première raison, et la plus importante. Si un internaute arrive sur votre site et que celui-ci ne s’adapte pas à son mobile, il y a fort à parier qu’il ne prenne pas le temps de découvrir vos services et passe son chemin. Vous aurez alors perdu un prospect potentiel !

Faire revenir l’internaute. Une personne en quête d’un bien immobilier va fouiner sur Internet depuis son smartphone dans les transports en commun, ou depuis sa tablette le soir devant la télé. Elle va faire un repérage en profondeur et, peut-être, tomber sur l’une de vos annonces. A ce moment précis, elle ne sera pas du tout dans l’optique de vous contacter, ou de demander plus d’infos. Elle va enregistrer la page et y revenir plus tard, via son ordinateur de bureau. Ce premier contact est primordial et un site en responsive design vous donnera toutes vos chances.

Améliorer votre référencement naturel. A quoi sert de réaliser un joli site si ensuite vous n’êtes pas visible sur Google ? Depuis 2015, le moteur de recherches favorise les sites qui proposent une version mobile. Pire, il pénalise ceux qui ne sont pas optimisés pour tous les écrans. Et quand on sait qu’aujourd’hui, les recherches sur Google sont plus nombreuses sur mobiles que sur desktop, il faut absolument vous donner toutes les chances d’être bien référencé sur ce moteur de recherches.

Un site mobile est l’avenir de votre agence immobilière. Si vous ne parvenez pas à évoluer, vous allez progressivement perdre des prospects : les jeunes d’aujourd’hui, acheteurs demain, qui sont ultra connectés et qui n’hésiteront pas à aller voir le site responsive de votre concurrent plutôt que le vôtre. Et vous perdrez aussi de la visibilité sur Google, ce qui n’est peut-être pas dramatique aujourd’hui si le bouche-à-oreille fonctionne bien pour vous, mais qui peut s’avérer indispensable demain.